INTO 1

Quelle est la stratégie de votre franchiseur concernant les réseaux sociaux ?

Facebook, Instagram, Snapchat… Les réseaux sociaux prennent beaucoup de place mais tous les franchiseurs n’adoptent pas la bonne stratégie. Posez les bonnes questions pour identifier celle de votre futur franchiseur.

Est-ce que les réseaux sociaux sont traités nationalement ou localement ?

Les deux mon capitaine ! “Idéalement, pour Facebook par exemple, un réseau doit avoir une page générale pour des informations nationales et/ou corporate et chaque franchisé doit pouvoir disposer d’une page personnalisée dont le contenu est orienté vers sa zone de chalandise et sa cible locale”, prévient Julien Siouffi, directeur général de Franchise Marketing Factory.

Le rôle du franchiseur est alors de garantir une certaine harmonie parmi les différents franchisés. “Un compte national n’arrivera pas à capter l’attention localement. Le franchiseur donne la bonne direction et demande à ses franchisés d’être proches de leurs clients”, renchérit Agnès Heudron, directrice de l’agence de communication Infinités.

Quel est votre soutien dans le traitement local des réseaux sociaux ?

Il revient au franchiseur d’assister ses franchisés dans leur communication sur les différents réseaux sociaux. Cela peut prendre plusieurs formes : calendrier de publication, visuels… Par exemple, certaines têtes de réseau prévoient un mini plan de communication à l’échelle de chaque franchisé en proposant de communiquer sur des promotions, des photos, un portrait du franchisé… “Il ne faut pas que le franchisé se débrouille tout seul”, met en garde Julien Siouffi. “Au risque d’une forte anarchie dans l’image de l’enseigne”, alerte Agnès Heudron.

Existe-t-il un budget pour la publicité ou l’animation de contenus sur les réseaux sociaux ?

La réponse doit être oui ! “Si un franchiseur n’a pas dégagé de budget, c’est qu’il ne connaît pas le modèle économique des réseaux sociaux, notamment Facebook, et c’est mauvais signe”, explique Julien Siouffi. C’est la condition sine qua non pour être vu sur les réseaux sociaux : “Compte tenu de la modification des algorithmes, une bonne stratégie passe par l’achat d’audience”.

L’achat d’espaces publicitaires va permettre de booster les postes et récolter des likes et des partages, attirer de nouveaux fans sur la page et améliorer la visibilité de la page. “Sans ça, c’est beaucoup plus long”, conclut Agnès Heudron. “On ne peut pas être juste sur les réseaux sociaux pour y être”, tranche Julien Siouffi.

Mesurez-vous l’impact économique des réseaux sociaux sur votre chiffre d’affaires ?

Si le franchiseur a une véritable stratégie de communication, mieux vaut qu’il ait prévu un outil de mesure du retour sur investissement, le ROI, histoire de voir combien rapporte un euro investi sur Facebook. Ce chiffre peut être soit le nombre de prospects, soit les ventes concernées, les clients fidélisés ou la prescription, c’est-à-dire le bouche-à-oreille. “Mais, attention, les franchiseurs ne sont pas tous aussi avancés dans leur stratégie. Certains commencent à peine à accepter l’idée que les réseaux sociaux sont indispensables”, commente Julien Siouffi.


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite