Téléchargez votre guide de démarrage Gratuit

Être jeune et démarrer son projet dans le monde de la franchise, c’est possible !

Jonathan n’avait alors que 24 ans. Fort d'une formation en gestion, il a eu l'opportunité de reprendre le magasin Leonidas de Lessines. Plus de 10 ans plus tard, et responsable des points de vente de Ath et de Lessines, il nous fait part de son parcours.  Après les premières entrevues et bien que Jonathan soit très jeune, l’enseigne lui a fait confiance et c’est sur cette base qu’une belle histoire a pu débuter.

Les responsables de Leonidas lui ont donné tous les outils afin de construire son projet et de reprendre comme il se doit l'emplacement de Lessines. Après une formation théorique à la maison-mère, il est envoyé durant quelques semaines dans différents points de vente afin de suivre sa formation pratique et s’approprier son futur métier.  Nous sommes début octobre 2011, l'approche des fêtes a accéléré les choses, nous dit-il.

« Leonidas souhaitait que l’ouverture se fasse début décembre. Dans ce secteur en particulier, l’approche des fêtes de fin d'année est très porteuses d’un point de vue commercial.  C’est une période qu’il faut absolument réussir et y consacrer toute son énergie, la réouverture du magasin se fit donc le 2 décembre 2011. »

A LIRE >>> A partir du 1er octobre 2021, le cacao utilisé pour produire les pralines Leonidas sera certifié

Jonathan nous explique : « j’ai été directement mis dans le bain, je me rappelle que lors de ma première journée, j’ai vu entre 50 et 60 clients. J’avoue que j’ai eu un peu de mal pour emballer les ballotins de pralines, il me manquait de l’entrainement mais c’est rapidement rentré dans l’ordre.  Tout s’est très vite enchainé, les fêtes de Saint-Nicolas, Noël, Nouvel An, pour terminer par la Saint Valentin, ce furent toutes des journées intenses. »

Soutenu par la marque, il a pu traverser cette période bien chargée.

Pourquoi la franchise ? 

Aujourd’hui nous dit-il, être franchisé pour une enseigne renommée en Belgique est un grand privilège et un avantage considérable, « vous n'avez aucune publicité à faire, il faut dire que pour le support marketing et commercial, Leonidas est présent sur tous les fronts. »

« Leonidas, dégage aux yeux du public belge des souvenirs d'enfance, cette enseigne fait partie du patrimoine belge depuis plus de 100 ans. Les clients viennent pour un goût. Ils savent ce qu'ils vont y acheter, ils connaissent les produits mieux que nous, la marque ne doit plus se faire connaître, pouvoir bénéficier de cette renommée est un privilège pour moi. »

« Il y a 4 ans, J’ai eu l'opportunité de reprendre le magasin de Ath. La propriétaire des lieux arrêtant ses activités pour prendre sa pension, les choses se sont passées en direct dans un premier temps, c’est elle qui est venue vers moi. C’est aussi cela être franchisé, faire partie d’un réseau, avec lequel vous créez des liens. Elle m’a demandé si j’étais intéressé par la reprise de sa boutique. Celle-ci à bien évidemment été validée par l'enseigne. La suite s’est faite tout naturellement. »

Aujourd’hui responsable de 2 points de vente avec 3 employés, Jonathan estime avoir beaucoup de chance car Leonidas lui a fait confiance par rapport au fait qu’il a débuté jeune et qu’il avait peu d'expérience. Chanceux aussi d'avoir un soutien quotidien, d'être écouté.  A aucun moment,  il ne s'est senti délaissé par la marque.

« Le bon profil pour devenir franchisé pour l'enseigne Leonidas : il faut aimer la vente,  il faut aimer le produit, avoir le contact facile avec les clients et être présent dans sa boutique ».

Son conseil pour ceux qui souhaite franchir le cap

Avoir une certaine connaissance en gestion d'entreprise est un atout considérable même si on a confiance dans les personnes qui nous entourent d’un point de vue comptable et administratif. Il faut pouvoir comprendre son fonctionnement, ne pas confondre chiffre d'affaires et bénéfice net. C'est de cette manière que l'on peut rendre rentable son projet. Cela peut paraître très simple mais cela reste des choses très importantes. Avoir une connaissance en législation sociale dès que l'on l'emploie du personnel même si on est aidé par le secrétariat social est aussi important. En outre, il faut rester prévoyant les 3 premières années car elle sont décisives

Aujourd’hui, cela reste une belle aventure. Après un parcours scolaire peu évident, il s'agit d'une belle revanche car les bancs de l'école n'étaient pas faits pour lui. Le courage, l’ambition, le soutien de ses parents et de son épouse font que le meilleur peut arriver.


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite