Téléchargez votre guide de démarrage Gratuit

Adopt' Parfums révolutionne le marché du parfum

Des parfums de qualité à prix accessible. C’est cette promesse inédite qui permet aujourd’hui à Adopt' Parfum de vendre plus de 7 millions de flacons de parfum par an. Après une levée de fonds de 26 millions d’euros en mai, la marque compte poursuivre son développement, digital mais aussi et surtout en boutique.

Retour sur la success story, avec Frédéric Stoeckel, son CEO (à droite sur la photo), et Nicolas Pellegrini (à gauche sur la photo), responsable expansion succursales et franchise France et Europe.

Quel est le positionnement de la marque « Adopt’ » ?

Frédéric Stoeckel : Le parfum a longtemps été associé à une série de conventions, au premier rang desquelles le fait que ce serait nécessairement un produit cher, que l’on devrait garder durant toute sa vie. Chez Adopt' Parfum, nous nous inscrivons en rupture. Nous rendons accessibles à tous des parfums de très grande qualité, fruits de collaborations avec de grands maîtres parfumeurs, habitués à travailler avec les plus grandes Maisons. Notre offre : plus de 100 fragrances, pour des prix compris entre 9,95 euros pour 30 ml et 16,95 euros pour 50 ml.

Dans la continuité, nous proposons des soins du corps dérivés de nos parfums, aux formules et textures uniques : granités, exfoliants, beurres, laits, soins visages, etc. Un autre axe tient aux efforts fournis pour proposer des formules "clean", répondant à une charte stricte de formulation avec l’exclusion d’un certain nombre d’ingrédients.

Comment faire connaître ces valeurs, ce positionnement singulier ?

FS : La communication est décisive sur ce point. La levée de fonds que nous avons réalisée en mai vise notamment à accélérer la visibilité et la notoriété de la marque. L’une de nos priorités est d’insister sur la dimension qualitative, expliquer la manière dont nous parvenons à créer des parfums de qualité à ces prix : peu de dépenses en marketing, pas d’égérie, un flacon unique, pas d’étuis ou d’emballages superflus… Tout notre investissement porte sur la qualité de nos jus, et non sur tout ce qui va autour. La prochaine étape est de monter en puissance sur nos campagnes digitales et média, le sponsoring TV et l’affichage pour insister sur cette dimension.

Nous voulons incarner un changement de paradigme : parce que le parfum a une dimension émotionnelle forte, ce serait une hérésie de n’en avoir qu’un dans sa vie ! Pourquoi ne pas en avoir trois ou quatre à sa disposition et choisir au gré de ses envies ? Pour incarner cette approche, notre lieu d’expression privilégié est la boutique.

A LIRE >>> L’enseigne Adopt’ déploie son réseau de parfumeries

Quelle est la singularité de l’expérience que vous proposez en point de vente ?

FS : Notre spécificité tient d’abord dans la variété de notre offre. Quand on rentre dans une boutique Adopt' Parfums, on se retrouve face à "la parfumothèque", un mur composé d’une centaine de parfums et conçu de manière appétissante, colorée. Nos clientes et clients sentent nos parfums, échangent à leur sujet. Nos conseillers sont formés pour les guider et leur parler de la marque et de son positionnement. À la clé, une expérience beauté non culpabilisante : on peut sortir de la boutique avec trois produits en ayant dépensé moins de 30 euros.

Comment expliquez-vous la rapidité de croissance de l’enseigne ?

FS : Notre positionnement a porté ses fruits avant même l’inflation. Les clients sont séduits par le rapport qualité-prix, par nos engagements responsables. C’est une croissance saine qui est fondée sur la qualité et non sur une communication agressive. En vendant plus de 6,5 millions bouteilles à travers le monde chaque année et plus 4 millions en France, nous sommes aujourd’hui les leaders du marché sélectif.

Quelle est la stratégie de développement physique de l’enseigne ?

Nicolas Pellegrini : Les boutiques permettent d’avoir une expérience olfactive, une expérience de la marque, la création d’un lien humain. Une vingtaine d’ouvertures est prévue en France en 2023, et autant en Europe (Italie, Espagne, Grande-Bretagne, etc.). L’objectif est de passer de 160 boutiques aujourd’hui à 250 fin 2026. Notre stratégie de développement physique en France va passer par le recrutement de partenaires franchisés, principalement d’anciens responsables de boutiques souhaitant ouvrir leur boutique et professionnels déjà franchisés voulant diversifier leurs activités.

Nous misons sur un développement à 80% dans les centres commerciaux et à 20% en centre-ville. Se positionner dans les centres commerciaux leaders des agglomérations répond à notre besoin de flux, notre volonté de toucher une clientèle qui a une fréquence d’achat élevée : notre meilleure cliente revient en moyenne entre 3 et 6 fois par an, avec un panier moyen à 20 euros.


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite