Alvo - April/Mei

Le secteur belge de l'immobilier et du commerce de détail souhaite supprimer une partie des impôts et taxes

Tant l'immobilier que le commerce de détail veulent supprimer la taxe foncière et les taxes locales cette année. "La crise du corona a contraint de nombreux magasins à fermer leurs portes, mais ils devraient tout de même payer diverses taxes sur leur magasin", indique l'appel partagé par Comeos.

Le report des droits et taxes ne serait pas suffisant, déclarent t’ils. Le Conseil Belgo-Luxembourgeois pour les centres commerciaux et commerces, Comeos, l'association professionnelle du secteur immobilier et Retail Forum Belgium demandent conjointement au gouvernement d'annuler la taxe foncière et les taxes locales pour 2020.

"Cette première position commune des "associations de locataires et de propriétaires" prouve la gravité de la situation de crise dans les commerces, mais aussi l'engagement de toutes les parties prenantes. De plus, que cet appel conjoint envoie également un signal clair aux autorités concernées afin de rouvrir dès que possible et en toute sécurité. Il a été suffisamment démontré que les achats en toute sécurité dans un supermarché peuvent être effectués dans d'autres magasins ", explique Koen Tengrootenhuysen, président de Retail Forum Belgium.


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite