Côté Sushi - Juli / Augustus / September

La seconde main, une véritable opportunité pour le retail

Aujourd’hui, la seconde main séduit une clientèle croissante, jeune, fûtée et conscientisée.

Nous vous parlons aujourd’hui d’une tendance - une de plus ! - boostée par la crise Covid : l’essor de la seconde main. Aujourd’hui, la seconde main séduit une clientèle croissante, jeune, fûtée et conscientisée. Au point d’attirer l’attention du retail. Et à raison : car la seconde main ne doit pas être considérée comme une menace pour le retail, mais comme une opportunité.

La popularité grandissante de la seconde main a été confirmée en octobre 2020 par une étude conjointe (belge) de bpost et Gondola. D’après celle-ci, en 1 an, le marché de la seconde main aurait connu une croissance 25 fois supérieure à celle du retail classique. Un chiffre qui laisse pantois.

Bien sûr, pendant la crise Covid, ce sont surtout des plateformes en ligne qui ont favorisé le boom de la seconde main. 

ÉCOLOGIE ET ÉCONOMIE, LE TANDEM GAGNANT

L’étude bpost/Gondola a mis en lumière les deux principales raisons qui poussent les gens à consommer toujours plus en seconde main :

  • l’écologie (souci d’une consommation du- rable) : 77,2 %
  • l’économie (la recherche de bonnes af- faires) : 76,3 %

Autre constat : l’achat de seconde main est surtout populaire auprès des jeunes (moins de 35 ans), pas nécessairement dénués de moyens. Cette tendance - au même titre que le végétarisme, par exemple - cadre dans un état d’esprit généralement plus soucieux de l’environnement et de l’écologie chez les jeunes.

D’après nous, on peut en déduire qu’il ne s’agit pas d’une mode temporaire, mais bien d’une tendance de fond, menée par les jeunes et qui gagne toujours plus de couches de la population. Bref, une tendance dont il faut tenir compte dans les stratégies retail de demain.

LA CONFIANCE, UN FACTEUR CLÉ

Ce qui fait la réussite de ces boutiques, c’est le changement fondamental d’image de la seconde main. C’est bien le fait qu’elle ait quitté le seul domaine de l’économie sociale qui a décomplexé l’achat de seconde main et ouvert de nouvelles perspectives. Nous sommes convaincus qu’il y a désormais des opportunités à prendre dans tous les segments du marché.

De même, toujours d’après l’étude bpost/Gondola, les types de produits achetés en seconde main est très diversifiés. Les plus populaires :

  • les CD et DVD(24,4%)
  • les articles pour bébés et enfants (23,2 %)
  • lesjouets (22,8%)
  • lesvêtements(19,9%)

Là aussi, cela laisse donc augurer diverses opportunités. À condition de gagner la confiance des gens. Car la raison principale qui retient les consommateurs d’acheter de seconde main, c’est le manque de confiance en la qualité du produit.

LA MIXITÉ DES FONCTIONS DANS LE RETAIL DE SECONDE MAIN

Pourquoi croire dans un avenir florissant pour le retail de seconde main physique, alors qu’on le sait déjà concurrencé par des plateformes en ligne, au même titre que le retail ‘normal’ ? Notre réponse sera la même que pour le retail normal.

Depuis longtemps, nous prônons une approche différente pour le retail. Une partie de cette approche consiste à miser sur la phygitalisation des commerces, l’autre à offrir une expérience unique dans les magasins physiques, non réplicable en ligne. Pour cela, nous croyons dans des espaces commerciaux mixtes.

FORMULES DE FRANCHISE SPECIALISEES DANS LA SECONDE MAIN

Sur Franchise.be différents spécialistes sont représentés.  Si vous aussi vous souhaitez entreprendre dans la deuxième main, nous vous invitons à prendre contact avec les formules suivantes:

- Easy Cash - everso

- Happy Cash

- Happy Troc


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite