Téléchargez votre guide de démarrage Gratuit

« Je cherchais une franchise abordable financièrement et qui me permettrait d’allier mes connaissances et mes envies », Samuel Rochette

Acteur incontournable sur le marché du bricolage professionnel à domicile, l’enseigne SOS-BRICOLAGE continue de mettre en avant ces intervenants agréés, et ce mois, c’est au tour de Samuel Rochette de témoigner et partager son parcours et son expérience au sein du réseau.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre SOS-BRICOLAGE ?

J’ai travaillé dans divers postes en jardinerie pendant près de 10 ans (vendeur, chef de rayon et chef de groupe) ensuite, je suis devenu commercial durant près de 13 ans.

Qu’est-ce qui vous a décidé à intégrer SOS-BRICOLAGE ?

Je cherchais une franchise abordable financièrement et qui me permettrait d’allier mes connaissances et mes envies avec un travail au quotidien.

Quel type de concurrence rencontrez-vous dans votre activité ?

Au niveau bricolage pas vraiment de concurrence : L’artisan effectue les gros travaux et les petits travaux de bricolage sont souvent délaissés. En revanche pour le jardinage, cela est plus compliqué, car il y a beaucoup de paysagistes sur mon secteur qui proposent également le crédit d’impôts. Il existe aussi le travail au noir.

A LIRE >>> « Je souhaite gagner ma vie tout en rendant service », Julien Philippe (Intervenant agréé SOS-BRICOLAGE)

Quels sont vos objectifs ?

Mon objectif unique est de pouvoir me dégager un salaire correct.

Quels sont selon vous, les facteurs clé pour s’imposer sur le marché du service de bricolage/jardinage ?

Il faut être présent et surtout satisfaire les premiers clients, car le bouche-à-oreille fonctionne.

Quelles recommandations feriez-vous à un nouveau franchisé ?

Prendre son temps pas de précipitation, les premières prestations sont souvent décisives car la notoriété positive ou négative se fait en 1 à 2 ans.


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite