REDDY Cuisines - 15/10-15/11

Charles Boulanger est convaincu du concept de licence de marque PANO Sign’Service

Pourquoi une agence PANO Sign’Service est-elle un bon investissement? Qu'est-ce qui rend l'entreprise si attractive? Franchise.be a demandé à Charles Boulanger, qui a ouvert une agence il y a sept ans avec son oncle et son neveu. Il y a deux ans, il s'y est lancé seul en ouvrant une agence PANO à Bouge.

Comment êtes-vous arrivé chez PANO?

Une vraie coïncidence en fait. J'ai étudié pour devenir professeur, ce que je ne suis jamais devenu parce que je faisais un peu de tout, jardinier, chauffeur de taxi, etc. Il y a sept ans, je suis rentré en contact avec PANO et je ne suis plus jamais parti. C'est comme si j'avais trouvé ma niche avec PANO.

Vous avez démarré une agence PANO à Wavre il y a sept ans?

En effet. J'étais encore jeune et mon oncle m'a proposé de démarrer une franchise ensemble, avec lui qui s'occuperait principalement de l'aspect financier. Mon cousin a également participé à l'idée et c'est ainsi que nous avons commencé. Cela s'est très bien passé et j'ai aussi beaucoup appris.

Nous avons fait cela ensemble pendant cinq ans, puis j’ai décidé de lancer ma propre agence PANO. J'ai senti à ce moment que je pouvais voler de mes propres ailes, à la fois financièrement et avec les connaissances que j'avais acquises au cours de ces années. J'ai ensuite ouvert une nouvelle agence PANO à Bouge près de Namur.

Qu'est-ce que PANO en a pensé?

Ils pensaient que c'était très bien. Aussi parce que je n'avais plus besoin d'autant de soutien qu'un nouveau concessionnaire. J'avais déjà terminé ma formation la première fois et l'ameublement du magasin était bien sûr beaucoup plus évident. Nous avons pu ouvrir tranquillement la première fois et cette fois-ci c'était en fait encore plus facile. De plus, j'avais déjà fait mes preuves dans la première agence, de sorte que les banques m’ont également rapidement suivi.

Qu'est-ce qui vous attire chez PANO que vous choisissez de continuer dans la même histoire?

D'une part, je pense que les conseils que nous recevons sont très bons. J'ai reçu une formation complète au début et ils ont également aidé à monter le magasin. C'est ainsi que nous avons pu commencer immédiatement avec le bon matériel et les bonnes connaissances. Et en cas de problème, vous pouvez toujours contacter la société mère ou un autre concessionnaire.

Je pense également qu'il est important qu'il y ait un minimum de flexibilité pour les concessionnaires. De cette façon, nous pouvons ajuster nous-mêmes le site Web et trouver des fournisseurs. Par exemple, j'ai fait équipe une fois avec une entreprise de la région et j’en ai fait part à la direction. Plus tard, j'ai appris que d'autres concessionnaires avaient signé un contrat avec la société en question, ce qui est bien évidemment agréable à apprendre.

Que diriez-vous aux futurs concessionnaires qui sont actuellement encore dans le doute?

Je dirais qu'ils devraient tout d'abord énumérer les avantages et les inconvénients, ceci afin de vous donner une bonne indication du chemin à suivre. De plus, PANO conseille également de parler à d'autres concessionnaires, pour voir si c'est bien ce que vous espérez.

Enfin, je voudrais ajouter qu'une licence est toujours un bon début. Vous recevrez une formation initiale pour acquérir toutes les connaissances nécessaires et il n'est donc pas obligatoire de tout savoir déjà sur le secteur, les machines ...


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite