INTO 1

BattleKart prend la route de la Flandre et de l'étranger

L'entreprise mouscronnoise qui propose de jouer à Mario Kart en vrai attirait 55.000 visiteurs en 2019. Trois nouvelles antennes ont vu le jour en 2020; deux autres suivront.

Jusqu'à l'année dernière encore, il fallait se rendre dans ce zoning industriel de la région de Mouscron pour prendre part à cette expérience d’un genre nouveau qu'est le karting en réalité augmentée.

Désormais, le concept a essaimé. BattleKart vient en effet d'ouvrir courant 2020 de nouvelles antennes à Courtrai, Bispingen (Allemagne) et Tours (France).

Deux autres sont par ailleurs en gestation, dont l'une en Flandre toujours et l'autre en Espagne, du côté Fuenlabrada, à 20 km au sud de Madrid. Concernant cette dernière, la crise du Covid aura par contre eu raison du porteur de projet local et donc forcé les petits Belges à repartir en quête d'un candidat prêt à faire vivre un concept accueilli sur un étage développé expressément pour lui dans un centre commercial à naître.

C'est là l'aboutissement d'un travail de longue haleine pour Sébastien Millecam. Et pour cause, cela faisait cinq ans que le fondateur, ingénieur de formation, œuvrait à la finalisation et à la simplification du produit imaginé lors de ses études. Et ce, afin de le rendre facilement franchisable. Après tout, BattleKart c'est l'histoire d'une réussite, forte de quelque 55.000 visiteurs en 2019, dans un lieu pourtant assez excentré.

Concept unique

Le concept est simple et génial à la fois: au volant d’un bolide électrique, les participants peuvent s’adonner à toute une série de jeux projetés au sol en temps réel. Les pilotes d'un jour peuvent ainsi s'immerger dans un Mario Kart grandeur nature, dans une version revue et corrigée du célèbre jeu mobile Snake, dans un jeu de foot ou encore dans un remake de Splatoon où vous devez recouvrir d’encre colorée la surface d’un damier géant avant les autres.

Pour rendre le tout possible, 36 capteurs de positionnement s'affairent par piste. Le système renvoie les résultats de localisation en temps réel des karts 270 fois par seconde, de quoi permettre des interactions instantanées entre réalité et virtuel. Un véritable exploit technique.

Évidemment, la crise du coronavirus est passée par là, frappant BattleKart de fermeture sur près de six mois en 2020; quand 2021 "commence mal", souligne Sébastien Millecam. "Heureusement qu'on avait accumulé pas mal de trésorerie ces dernières années, qu'on a pu consacrer à de la R&D ces derniers mois, parce que les aides dont on a pu bénéficier sont ridicules."

Son espoir? "Pouvoir redémarrer", tout simplement. "On est prêts." De nouvelles ouvertures pourront aussi être étudiées par la suite, "mais de manière pragmatique, et fonction de quand et à quel rythme l'on peut rouvrir".


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite