Joyn - 18/01/21-18/04/21

Un coup d`oeil sur les faillites chez nos voisins luxembourgeois

Ainsi, au premier semestre 2014, 398 firmes ont dû fermer leurs portes. Herbert Eberhard, patron de Creditreform Luxembourg, constate que «le nombre de déconfitures est en nette baisse par rapport à la même période de l'année dernière. C'est ainsi qu'on a enregistré un recul de 23,75%. L'amélioration du climat économique en est certainement la raison.»

Et la société dit d'ailleurs s'attendre à un nouveau recul du nombre de faillites au Grand-Duché, ce qu'il faudra vérifier dans le bilan du second semestre et de l'ensemble de l'année 2014.

Il y a évidemment des bémols dans la partition, et des chiffres à lire entre les lignes.

Ainsi, on relève que, alors qu'il est dynamique et souvent mis en avant par sa croissance et son potentiel d'embauches, le secteur des services s'avère aussi le plus touché par les faillites. Il représente plus de la moitié des faillites (55,28%), dans une branche qui, il est vrai, est aussi très créatrice de sociétés par ailleurs.

Cependant, Creditreform observe que 220 entités ont fermé leurs portes dans ce secteur au 1er semestre 2014, contre 293 un an auparavant. Ce qui représente une «amélioration» de 25%. Cela permet du coup de relativiser un peu les hausses et les baisses, le toboggan pouvant aussi jouer les grands huit…

La remarque vaut d'ailleurs pour le secteur du commerce: en nombre absolu, il y a eu 28 rideaux baissés en moins ; mais en proportion, ce qui représentait 32% des faillites du premier semestre 2013 constitue à présent près de 35% de l'ensemble des dépôts de bilans.

Une autre tendance semble s'être inversée. Depuis plusieurs années, les entreprises âgées de plus de cinq ans avaient le taux de faillites le plus élevé. Cette fois, les «plus de 5 ans» ont vu leur part de déconfitures baisser, tout en demeurant majoritaires dans l'ensemble des prononcés: la proportion est passée de 71,65% à 59,30%.

Le mouvement de balancier est reparti vers les entreprises de moins de cinq ans: par rapport au total des faillites, leur taux a augmenté, de 28,35% à 40,70%. Mais «cette évolution a maintenant été stoppée au cours des derniers mois», ajoute Creditreform.

Source : Creditreform Luxembourg


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite