Quetzal

Pas d`arrondi dans les supermarchés !

Le sujet avait donné lieu à de multiples discussions et revirements de situation mais finalement, il avait été décidé que les commerçants pourraient arrondir le montant total du ticket de caisse aux cinq centimes les plus proches à partir du 1er octobre. Ainsi, un montant de 99,98 euros aurait été arrondi à 100 euros, de même qu'un montant de 100,02 euros. Cependant, la mesure adoptée ne concernait que les paiements en espèces, pas les paiements électroniques ou par chèques-repas.

« En avril, nous avions annoncé que les supermarchés n'appliqueraient donc pas cette mesure, » explique Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos. « Nos membres n'ont pas changé d'avis depuis : ils ne recourront à cette possibilité que lorsqu'ils pourront le faire pour l'ensemble des paiements, y compris ceux effectués par carte ».

Pas une obligation

Le système d'arrondi est une possibilité offerte aux commerçants – pas une obligation. « Nous trouvons cela particulièrement regrettable car le scénario d'extinction des petites pièces de un et deux centimes allait dans le bon sens, » déplore M. Michel. « Seul le montant total du ticket de caisse devait être arrondi, et ce de manière symétrique : 3, 4, 8 et 9 centimes vers le haut et 1, 2, 6 et 7 centimes vers le bas. Enfin, cette mesure devait au départ concerner l'ensemble des paiements : tant les paiements en espèces que les paiements électroniques et par chèques-repas. Mais la décision du gouvernement sortant de restreindre cette possibilité aux seuls paiements en espèces a rendu ce système impossible à mettre en œuvre pour les supermarchés, qui auraient notamment dû introduire deux systèmes de caisse ».

Nouveau gouvernement, nouvelle approche ?

Comeos fonde à présent ses espoirs sur le nouveau gouvernement. « Le projet d'accord de gouvernement prévoit une évaluation de cette mesure, afin que le système d'arrondi puisse être étendu à l'ensemble des modes de paiement, » conclut M. Michel. « Nous espérons que cette évaluation sera réalisée dans les plus brefs délais car il ne fait aucun doute qu'elle démontrera l'inutilité de la réglementation actuelle. En effet, les petites pièces ne disparaîtront pas tant que les supermarchés continueront à les utiliser. Il appartiendra dès lors au nouveau gouvernement d'y apporter les modifications qui s'imposent ».

Source : Comeos


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite