Pitaya

Ouverture d'un 23ème Cash Converters à Jambes

Et de 23 ! Depuis l'ouverture d'un premier Cash Converters en Belgique en 1997, la chaîne s'est développée avec une impressionnante régularité au cours de ses quinze années de présence sur le marché belge. C'est que succès du leader mondial de l'achat-vente aux particuliers correspond avant tout à un changement de mentalité qui s'opère à travers toutes les couches de la population.
Pour Chantal Heymans, directrice de Cash Converters Belgique « Le réflexe de revendre des objets non utilisés est entré dans les habitudes d`un grand nombre de consommateurs, de même que celui de chercher à optimiser son pouvoir d`achat en recherchant les bonnes affaires. L`occasion en fait partie, surtout lorsqu`elle offre des garanties de fiabilité ». Et c'est aussi là que réside la force de Cash Converters, qui teste tous les objets avant de les racheter et offre une garantie lors de la revente.
Aujourd'hui, l'univers de la seconde main s'est complètement décomplexé. Il y a bien sûr les fidèles de la première heure (58% des clients fréquentent au moins une fois par mois un Cash Converters). Mais le concept rencontre également un nombre de plus en plus important de nouveaux clients, convaincus par la qualité des produits proposés. « L`apparition de nouveaux modèles, dans les produits technologiques en particulier, est de plus en plus rapide. Dès lors, ceux que nous rachetons sont très souvent "quasi-neufs" car revendus par des utilisateurs qui veulent le tout dernier modèle et revendent l`avant-dernier… qui n`a parfois que quelques mois », précise Chantal Heymans.
Au-delà de la diversité des articles proposés, la combinaison d'une offre économique et écologique paraît expliquer le succès, même en temps de crise. « Nous résistons mieux à la crise des dernières années que les enseignes de distribution classique parce que notre concept nous permet d`adapter nos prix en permanence, tant à l`achat qu`à la vente, et que nous suivons de très près le marché du neuf », poursuit Chantal Heymans.
Il n'est donc pas étonnant que le succès soit au rendez-vous. En dix ans de temps, de 2002 à 2012, la chaîne a pratiquement doublé son nombre de magasins, passant de 13 à 23 magasins en Belgique. Mais son chiffre d'affaires a plus que quadruplé au cours de la même période, passant de 10 à 44 millions d'euros.
Jambes, un lieu stratégique, un concept flambant-neuf
Déjà présent en région namuroise grâce à son magasin situé à Bouge, Cash Converters était depuis quelques temps à la recherche d'un point d'achat-vente qui se situerait de l'autre côté de la Meuse, susceptible d'attirer les habitants de la rive droite et du Sud de la Province. C'est sur l'avenue du Prince de Liège, à hauteur du numéro 211, que fut trouvé l'espace providentiel.
Aux commandes du magasin de Jambes, Stéphane Van Hauwaert, 42 ans, licencié en Sciences Economiques Appliquées à l'UCL, est un habitué du concept, puisqu'il avait déjà ouvert un Cash Converters à Etterbeek en 2010.
Le nouveau lieu situé en province namuroise tombait également à point nommé pour inaugurer la nouvelle identité visuelle du groupe en Belgique. « Notre nouveau look and feel s'inspire des valeurs qui nous sont chères : l'aspect humain, avec un esprit relationnel décontracté. Ensuite le contexte gagnant-gagnant, avec la mise en valeur des bonnes affaires à réaliser, de nouvelles trouvailles et opportunités à découvrir dans le “nearly new”. Et enfin, la compétence et le professionnalisme de l'équipe en place, avec le souci de la durabilité » conclut Chantal Heymans.

Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite