INTO 1

Aplsia vient de fêter ses 20 ans

Son conseil d`administration est constitué d`indépendants actifs dans ce secteur, qu`ils soient franchisés ou non.

Aplsia regroupe les indépendants de l`ensemble des groupes de la distribution alimentaire ; Delhaize, Carrefour, Intermarché, Ecomarché, Match/Smatch, Champion et Spar.

A l`occasion de cet anniversaire, son président, Yves Noirfalisse, a dressé le bilan d`année de travail au services des 500 franchisés indépendants francophones que représente l`association.

- à l`époque de sa création, vous étiez administrateur. à quoi ressemblait alors Aplsia ?

- Aplsia a été créée en 1993 suite à la séparation des commissions paritaires, demandée par les franchiseurs pour alléger la charge de la pression syndicale. Au début, nous étions quelque peu désœuvrés puisque nous avions été quelque part "vendus" par nos franchiseurs. Mais nous avons reçu le soutien et l`expérience de l`UCM, et plus particulièrement de Roger Mené et de Pierre Colin, pour créer cette association professionnelle. Nos premières missions furent de défendre l`intérêt des magasins alimentaires indépendants de la CP 202.01 de plus de 20 personnes et des franchisés de la CP 201 de moins de 20 personnes, et de participer à la gestion des fonds sociaux.

- à votre arrivée à la présidence, en 2010, Aplsia a un peu changé de cap ?

- Je souhaitais en effet qu`Aplsia se fasse entendre dans les lieux de décision. Nous sommes là pour défendre les intérêts et agir pour quelque 500 entreprises, petits ou grands indépendants, qui représentent tout de même environ 8.000 emplois salariés et indépendants. Je pense que nous avons bien œuvré puisque nous avons obtenu des mandats dans une série d`organismes clés. à titre d`exemple, Aplsia est présente dans les deux comités d`accompagnement, tant en B-to-B qu`en B-to-C, de l`Afsca. Nous sommes aussi au Conseil supérieur des indépendants et des PME, où nous avons des membres actifs ainsi que la vice-présidence, occupée par notre administrateur, Christophe Stroobants. Or, il faut savoir que cette commission est consultée par le gouvernement belge sur des thèmes aussi variés que le livre vert de la TVA, les heures d`ouverture dans les commerces, l`affichage des produits allergènes...

- Quelles sont selon vous les plus belles victoires d`Aplsia ?

- La première est que nous avons toujours réussi, à l`exception de quelques incidents regrettables, à maintenir une paix sociale dans les deux commissions paritaires que nous défendons. Notre deuxième point de satisfaction est que nous avons pu progressivement aborder les lieux de décision – le monde politique ainsi que les fonctionnaires de haut vol – pour donner des idées et avis sur les thèmes et métiers qui nous concernent. Bien sûr, il y a encore du pain sur la planche, mais je remarque que quand nous sollicitons un rendez-vous pour un sujet à l`étude, on nous reçoit. Pour ne citer qu`un exemple, je pense au Parlement wallon qui nous a écoutés sur la question des dons alimentaires.

- Vos avis sont-ils entendus ?

- Je constate en tout cas qu`ils ont un impact. Cela fait par exemple un bon bout de temps que nous préconisons l`arrêt du système des chèques-repas papier, et qu`on inscrive le même avantage sur la fiche de paie. Avantage que le travailleur utilise ensuite comme bon lui semble. Or, je suis très heureux de voir que tout récemment, dans la presse, l`Unizo a pris position en faveur de cette proposition que nous défendons depuis deux ans. Comme quoi la patience est une qualité nécessaire pour œuvrer dans une fédération professionnelle...

- Quels sont les défis à venir ?

- Un gros défi qui va nous occuper pour des années est celui des nouvelles lois socio-économiques, concernant les implantations commerciales, qui vont être réglementées différemment selon les régions. Nous envisageons également de solliciter la ministre Laruelle pour qu`elle revoie les lois régissant la période précontractuelle des contrats de franchise. Il est temps d`aller de l`avant pour que les candidats franchisés soient mieux informés et plus tôt, mais aussi pour que la responsabilité des franchiseurs soit plus engagée, tant à la création qu`à la reprise d`un magasin. Nous y veillerons car certains contrats de franchise sont inacceptables. Enfin, nous allons bien entendu continuer à intervenir sur différents dossiers qui concernent le secteur et à dynamiser la formation.

Source : Aplsia


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite