Mobalpa

Le commerce et l'horeca, les plus grands secteurs pour les jobs d'étudiants

A compter de l'an prochain, un employeur pourra occuper un étudiant durant cinquante jours répartis sur l'ensemble de l'année civile. Ainsi en a décidé le conseil ministériel restreint ce mois-ci. Pour le commerce, il s'agit là d'une excellente chose – cela fait longtemps déjà que Comeos plaide pour une amélioration de la réglementation en matière de travail étudiant. «Soldes, printemps chaud, mauvais été – le commerce connaît plus de fluctuations que n'importe quel autre secteur, » affirme Dominique Michel, Administrateur délégué de Comeos. « Pour faire face à ces fluctuations, les commerçants ont recours au travail étudiant. Tant l'horeca que le commerce offrent aux étudiants un contrat officiel assorti d'une assurance complète – et d'un bon salaire ».
Les étudiants gagnent ensemble 147.147.713 euros par an dans le commerce et l'horeca, et prestent plus de deux millions d'heures de travail. Ils y exercent toutes sortes de fonctions : outre les fonctions « classiques » (réassortisseurs, caissiers, employés administratifs, réceptionnistes ou agents de propreté), de plus en plus d'étudiants travaillent derrière un écran : collaborateurs TIC, acheteurs, visual merchandisers, … « Dans le commerce, les étudiants peuvent s'essayer à pratiquement tous les métiers, » souligne Dominique Michel. « Dès lors, les étudiants considèrent de moins en moins leur travail de vacances comme un simple apport financier : ils optent désormais volontairement pour un environnement au sein duquel ils pourront acquérir une expérience utile, nouer des contacts en vue d'un stage, d'un travail de fin d'études ou d'un emploi définitif ».
Recrutement majoritairement en interne
Plus de la moitié des étudiants qui travaillent dans le commerce sont occupés dans des chaînes de magasins. Pour le recrutement de cette main-d'œuvre temporaire, ces entreprises puisent d'abord dans leur propre effectif et occupent principalement des membres de la famille de leur personnel. Les candidatures spontanées constituent la deuxième source importante et les agences d'intérim la troisième. Cette année, ces agences placeront environ onze pour cent de leurs étudiants (soit 18.000) dans le commerce et l'horeca. Il est rare que les commerçants doivent publier des annonces pour pourvoir les postes d'étudiant vacants.
Source : Comeos

Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite