INTO 1

L` "affaire Quick", saga à rebondissements (acte 1)

Kuhn, qui était en conflit depuis de nombreuses années avec le groupe belge GIB au sujet de la cession de Disport en France, a décidé lors de l`entrée de Frère dans la capital de GIB, d`enquêter sur l`homme d`affaires belge. Suivant Kuhn, la CDC aurait surpayé Quick lors de la vente à CDC, pour enrichir Frère, premier actionnaire privé du groupe GDF-Suez; qui aurait signé un "pacte de corruption" avec Sarkozy.
Les différentes plaintes de Kuhn devant des tribunaux français restent sans suite, mais en 2010 celui-ci tenace, porte plainte à la justice belge (Charleroi) contre X pour faux, usage de faux, escroquerie et abus de confiance.
Il y a peu, le journal "Le Soir" annonce qu`une commission rogatoire vient d`être envoyée par la justice belge à Paris pour obtenir des documents relatifs à la cession de Quick, auprès de la Cour des Comptes et du Ministère des Finances français.
La CDC, via sa filiale Qualium, a apporté Quick après son acquisition à des fonds de placement dont elle est gestionnaire mais dont les investisseurs ne sont pas connus. Un vrai roman financier du meilleur cru.
Affaire à suivre lorsque l`instruction sera bouclée l`an prochain.

Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite