INTO 1

La franchise de la restauration en 2021

La pandémie offre des défis uniques pour les concepts de restaurant qui veulent s’étendre au moyen de la franchise, mais pour ceux qui sont plus ambitieux, les possibilités pour l’extension ne seront peut-être jamais meilleures.

Les propriétaires de restaurants (et d’autres propriétaires d’entreprises) deviennent franchiseur pour trois raisons : Le temps. Les gens. L’argent.

La franchise permet une expansion de concept plus rapide que d’autres méthodes, parce que le franchiseur s’occupe des nombreux détails qui prennent du temps. Par exemple, dans le climat économique actuel, un franchiseur serait capable d’identifier des bâtiments intéressants du marché local grâce à ses connections dans le monde de l’immobilier commercial.

En ce moment, beaucoup de directeurs de restaurant qualifiés seraient capables de devenir de bons propriétaires/exploitants, tout comme un grand nombre de personnel de restaurant (au chômage technique) pourrait équiper une nouvelle filiale de franchise avec eux. La franchise permet de s’étendre avec l’investissement du franchisé et le financement pour les acheteurs de franchise est actuellement disponible à des taux d’intérêt attrayants. Avec l’aide de PMV par exemple, il est possible d’obtenir ces garanties supplémentaires pour le prêt bancaire. On peut s’attendre à ce que les facilités de prêt pour les petites entreprises et l’aide aux restaurants en particulier sera maintenue les mois prochains.

Par conséquent, que doivent faire les propriétaires de concepts de restaurants qui sont dans une position de franchisé ou qui visent à poursuivre leurs programmes de franchise ? Ils doivent se concentrer sur trois domaines : le management financier et les accords concernant les financements, des revenus fiables mais flexibles et la création de confiance en la marque.

Le management financier pour les franchisés

Bien entendu, chaque propriétaire de restaurant à la recherche d’une franchise ou désirant poursuivre l’extension de sa franchise doit être conscient de ce qui s’est passé ces derniers mois. Il doit évaluer sa base et la manière dont son concept survivra et se développera dans un monde où les règles changent tout le temps. La triste réalité est que le chiffre d’affaires de la nourriture et des boissons au restaurant et au café a fortement baissé entre mars et juin. Les restaurants doivent donc s’adapter, et faire de leur mieux pour réduire les coûts tout en augmentant leurs revenus.

Les derniers mois, les propriétaires de restaurants ont sans doute examiné tous les coûts et les économies à réaliser, partout où c’est possible. Certains ont choisi un audit de restaurant afin d’identifier des postes où il vaut mieux limiter les coûts en vue d’augmenter les prestations à l’unité tout en gérant les normes de travail. Aujourd’hui, plus que jamais, les exploitants doivent être proactifs en matière de demande de conditions plus favorables pendant cette période où les livreurs sont prêts à passer des accords. Néanmoins, faites attention en prenant des engagements à long terme, pour des profits à court terme.

Les possibilités génératrices de revenus

Les restaurants qui veulent devenir franchiseur, devront examiner attentivement les revenus et devront également développer des actions durables afin d’augmenter ou de redévelopper les revenus actuels. Les franchisés qui investiront dans une franchise, exigeront un concept rentable. On a vu comment les ‘take away et livraisons’ étaient la nouvelle puissance de beaucoup de restaurants pendant et après les fermetures à cause de la pandémie. Certains sont même devenus épicier en vendant entre autres de la viande et des produits laitiers directement aux clients. Un franchiseur devra analyser si ces revenus alternatifs sont permis ou requis, temporairement ou définitivement.

Les franchisés actuels s’adressent à leurs franchiseurs pour la description de ‘add-on sales’ et leur exécution ; la préparation des aliments et le contrôle sur les portions ; et les possibilités de contrôle de la production. Les franchiseurs doivent se souvenir que certaines des meilleures idées dans la franchise proviennent des franchisés (le petit déjeuner chez McDonald’s par exemple). Effectivement, ils connaissent le mieux leurs clients. Le franchiseur doit trouver l’équilibre entre la stimulation des idées du franchisé qui peuvent contribuer au plan de base, et la mise en place d’actions par celui-ci pouvant  malmener la marque.

Le facteur de confiance

Comme consommateur, nous avons tous notre propre manière – consciemment ou inconsciemment – d’accorder notre confiance dans le fonctionnement d’un restaurant. Maintenant, plus qu’avant, les futurs franchisés recherchent un haut niveau de confiance dans la marque, avant d’investir dans une marque de franchise.

Les franchiseurs de restaurant doivent tenir compte du fait que le client d’aujourd’hui examine les concepts plus attentivement, et la confiance est plus importante que jamais. Si votre personnel est insatisfaisant concernant le service en matière de l’hygiène et de la distanciation sociale, vos clients seront évidemment sceptiques sur ce qui se passe à l’arrière et ce qu’ils ne peuvent pas percevoir. En même temps, les employés devront faire  confiance en leurs collègues pour s’occuper des charges suite au COVID-19, et ce également pendant les activités complémentaires comme le nettoyage, l’approvisionnement et le travail préparatoire.

Il faut prendre en considération tous ces facteurs rassurants au niveau du consommateur et du franchisé pour obtenir un système de franchise croissante. De plus, il faut les expliquer dans le manuel des opérations de franchise qui doit être mis à jour afin de décrire la situation causée par le COVID. En matière de franchise, il faut faire en sorte que les attentes du comportement et de la formation des employés soient claires et appliquées, sans être entravées par l’emploi commun et la préoccupation de la responsabilité indirecte.

Le facteur de confiance est également influencé par la présence d’une marque sur les réseaux sociaux, donc cela doit être constamment surveillé et entretenu. Les marques de restauration du secteur de franchise peuvent utiliser leur présence sur les réseaux sociaux afin de montrer leur engagement envers les communautés qu’elles servent, leurs efforts de servir les clients à long terme et leur appréciation pour le soutien de la communauté.

Qu’est-ce qu’il y a à gagner pour les franchiseurs de restaurants qui prennent le temps de se concentrer sur les aspects du planning financier de plus en plus importants, la gestion des revenus et le renforcement de la confiance ? Parallèlement à la possibilité de continuer le développement d’une clientèle fidèle, il y aura un désir clair et croissant pour les franchisés qui souhaitent faire partie d’une famille de franchise bien préparée au concept de restaurant.

Nick Boury, Francorp Belgium

50 minutes

 


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite