Vanden Borre Kitchen FR

Quelques conseils pour que votre réseau de franchise résiste au coronavirus

En cette période trouble, la prudence est de mise si vous partagez l'inquiétude économique générale sans vouloir jeter l'éponge. Voici quelques conseils à lire, commenter et partager. Ils sont valables pour toutes les entreprises même hors franchise ou commerce associé. Nous préparons les échanges sur le sujet à destination de tous les membres. 

1. Révisez les budgets prévisionnels et priorisez la trésorerie

Dans la plupart des activités vous savez que vos franchisés vont faire environ deux mois de chiffre d'affaires en moins. Et on ne sait pas quel sera le niveau d'activité après la fermeture. Il va falloir les aider à modifier leurs budgets et donc leurs charges.

Vos propres ressources de franchiseur vont être modifiées. Allez-vous encaisser assez de droits d'entrée, de redevances et de marges diverses pour assurer le service qui permettra à vos franchisés de survivre et d'avoir la trésorerie pour vous payer et payer leurs fournisseurs?

Le franchise Business Club vous recommande d'étudier le financement participatif et solidaire organisé par "Les Entreprêteurs". Nous parrainons ce process par lequel les franchisés "aisés" participent à la trésorerie des franchisés en difficulté par un prêt participatif à court terme organisé sous le contrôle du franchiseur.

2. Concentrez vos investissements sur l’essentiel

Pendant une crise il faut agir sur les leviers qui garantissent vos ressources financières et votre trésorerie. Inutile de se faire des illusions cette année. Supprimez le superflu.

3. Priorisez la consolidation de l’existant, vos franchisés et leurs clients

Pour certains ce sera de la livraison à domicile, des services, des conseils, par exemple avec des newsletters de conseils et d’informations produits pour toucher vos clients et activer vos prospects. Il faut continuer à séduire et rassurer aussi, de plus en plus. Il ne faut pas abandonner le terrain aux géants du e-commerce.

Si vos droits d'entrée ne financent pas assez bien vos dépenses de développement réseau vous allez peut-être devoir désinvestir en développement pour garder les animateurs qui soutiendront les franchisés et les opérations marketing qui leur amèneront du trafic.

Formez votre équipe pour assister les franchisés dans l'utilisation des possibilités de chômage partiel et plus généralement des aides de l'état et d'autres..... Il peut aussi être intelligent de déléguer cette tâche à des spécialistes.

Même si les franchisés sont fermés, le franchiseur, lui ne peut pas les abandonner en fermant aussi.

4. Priorisez le ROI et la fluidité

Un client stressé par la crise est plus sensible à tout ce qui complique son parcours en ligne ou en magasin. Simplifiez, fluidifiez… ! Priorité aussi aux actions qui ont prouvé leur bon ROI.

5. Travaillez les argumentaires et les « discours »

Il n’est pas certain que vos argumentaires et discours habituels puissent être utilisés sans nuance et sans changement.

6. Priorisez le court terme surtout en communication

Le trésor de guerre de vos franchisés, donc le vôtre (qui provient de redevances,, droits d’entrée, marges…) entreprise est le cash! Limitez les campagnes de pure notoriété ou d’image au profit de ce qui fait venir chez vos franchisés.

7. Mais préparez l'avenir par la réflexion et la formation

La période de fermeture forcée de vos franchisés est l'occasion bien involontaire mais très réelle de :

- lancer une opération d'audit interne chez chaque franchisé. Que chacun d'entre eux, s'il doit fermer, utilise une grille d'audit fournie par le franchiseur pour s'auto-auditer.

- créer des groupes de travail avec vos franchisés sur les actions de redémarrage à court terme mais aussi sur les améliorations du concept, la recherche d'innovation, l'évolution du modèle économique et les possibilités stratégiques de rupture.

- compléter la formation des franchisés et de leur staff pour travailler les points faibles qu'ils soient généraux ou individuels. (exemple avec ces formations au numérique proposées aux commerçants et artisans par la FNCV et qui sont adaptables aux franchisés)

8. Soyez à l’affut des opportunités et faites une veille très active

Les crises font naître des opportunités. Utilisez les économies sur les  postes secondaires comme les campagnes d’image à terme pour saisir les bonnes opportunités. Il est bon de dégager une personne ou du temps de plusieurs personnes pour hûmer l'air du temps, la truffe à l'air et les sens en éveil.

9. Echangez avec les autres franchiseurs et les professionnels utiles

Pour ce faire, le Franchise Business Club mène les actions suivantes :

a) Création d'un groupe thématique d'échanges et de discussion "Coronavirus, lutter pour rebondir"

b) Organisation d'un atelier pour booster l'activité d'un franchisé. Prévu le 9 juin il sera peut-être avancé au 12 mai si la situation le permet.

c) Webinars, etc... en préparation.

d) Vos suggestions sont bienvenues

Conclusion

Restez à l’affût. Echangez conseils, bons tuyaux et bonnes adresses avec vos pairs non directement concurrents. Vos amis sont essentiels en cette période pour échanger, concerter, donner et recevoir, le Franchise Business Club aussi.

https://franchisebusinessclub.com/article/quelques-conseils-pour-que-votre-reseau-de-franchise-resiste-au-coronavirus


Répondez


250 enseignes

Match

Sélection appropriée

Personnel

Contact direct

Gratuite