News

Julien Duval, franchisé Søstrene Grene Belgique, dévoile la stratégie

Julien Duval, franchisé Søstrene Grene Belgique, dévoile la stratégie

Quelques semaines avant l’ouverture du premier magasin Søstrene Grene en Belgique, un interview avec Julien Duval, un Français qui est le franchisé du concept danois pour la Belgique.

Julien Duval se présente: « Je viens du secteur de l‘IT pour le retail où j’ai occupé des postes en tant que commercial ou à la direction commerciale. C’est par ce biais que je suis entré en contact avec Søstrene Grene. Ce concept me plut tout de suite, étant passionné par la déco, le retail et, sur le plan personnel, par les voyages offrant une dimension aventure. Je me retrouve donc complètement dans l’histoire des sœurs Grene et leur concept de magasins. Comme je voyais la chaîne grandir rapidement dans les pays européens, j’ai eu l’idée de démarrer en Belgique. Bien que je sois Français, originaire de la région lilloise, je me sens très à l’aise en Belgique depuis toujours. »

SG se développe très vite en Europe. Quelle est la stratégie ?

« Søstrene Grene se développe de trois façons. Au Danemark, les magasins sont exploités soit en propre, soit en franchise. Certains autres pays sont exploités en joint-venture uniquement.

 

Søstrene Grene a la volonté de tisser un maillage stratégique sur les pays où ils sont présents sur base de quelques critères bien définis : s’établir en centre-ville, être un commerce de proximité, offrir un rapport qualité-prix favorable et offrir une expérience client de qualité. Cette expérience client est soutenue par exemple par le respect de la nature, l’écologie dans l’offre de produits ou encore en proposant chaque semaine 40 nouveaux produits en magasin. »

La chaîne se présente comme magasin de décoration, d’accessoires pour la maison mais aussi en tant que magasin de ‘bricolage’.

« Je comprends ce que vous voulez dire ; non on n’est pas un magasin de bricolage dans le sens du terme utilisé par les magasins style Brico, Gamma et consort. Pour les citadins, le bricolage s’entend plutôt par de la (petite) décoration ou encore les travaux manuels. Søstrene Grene a compris le ‘millénaire’, ce consommateur qui ne sait plus bricoler au sens habituel du terme. C’est la raison pour laquelle vous trouverez beaucoup de vidéos explicatives et inspirantes sur les réseaux sociaux où nous sommes très présents. Nous avons en ce moment pas moins de 2,5 millions de followers ! Nous ne proposons pas seulement des produits, mais aussi des idées et de l’inspiration. »

L’ouverture d’Anvers nous semble annoncer un nombre plus large de magasins belges. Quels sont les projets ?

« Il est trop tôt pour en parler. Tâchons d’abord de bien gérer le magasin d’Anvers. L’implantation a été bien choisie et la Belgique devrait être un bon marché pour nous : le Belge s’intéresse beaucoup à la déco et aux produits scandinaves. Aujourd’hui nous constatons que pas mal de Belges se rendent déjà dans les magasins de Lille ou Breda. Je suis donc persuadé du succès que rencontrera Anvers.

En règle générale, le maillage stratégique dans un pays se réalise vite. Prenez l’exemple de la Hollande, où le premier magasin s’est ouvert en 2012 et nous en sommes aujourd’hui à 11 points de vente. »

Nous avons toujours vu Søstrene Grene comme un croisement entre Maisons du Monde et Flying Tiger...

« Effectivement, il y a des ressemblances, sans pour autant que Flying Tiger soit un concurrent direct pour nous. Ils ont une autre offre de produits, principalement. Je pense que Søstrene Grene a vraiment sa place entre sce style de magasins, les magasins de bricolage et les magasins de décoration ! »

Le magasin d’Anvers, dans la Stadsfeestzaal ouvre ses portes ce 18 mai.

Source : Gondola

Voulez-vous aussi votre logo sur notre site et recruter on-line? Contactez nous!