News

Grande agitation autour des méga promotions chez Intermarché

Grande agitation autour des méga promotions chez Intermarché

En France, Intermarché provoque de fameux remous à cause de ses réductions de 70% sur quelques grandes marques.  Non sans conséquences : les acheteurs s’empoignent, les fabricants se distancient et le gouvernement enquête.

Ventes à perte

Suite à une importante réduction de prix du Nutella (1,41 euros au lieu de 4,70 euros pour un pot de 950 gr !) de véritables bagarres ont éclatées dans certains magasins de la chaîne de supermarchés Intermarché la semaine dernière.  Ce n’est pas la première ni la dernière fois que la chaîne de supermarchés lance ce type d’actions promotionnelles.  Dans le cadre des « quatre semaines les moins chères de France », la marque Perrier avait déjà bénéficié d’une ristourne de 70% sur ses produits la semaine précédente.  Cette semaine et la semaine prochaine, c’est au tour des Pampers Baby-Dry et du café Carte Noire.

Ces actions permettent au retailer de bénéficier d’une grande attention médiatique gratuite et d’aiguiser son image des prix, mais elles ouvrent également un débat sociétal, volontairement ou non.  Une remise de 70% mène irrémédiablement à des ventes à perte, ce qui est interdit en France (en Belgique aussi d’ailleurs).  A moins qu’il s’agisse de soldes.  Mais Nutella n’est pas vraiment un produit saisonnier …

 

Dévalorisation

Le fabricant Ferrero s’est immédiatement distancié de cette action : « Cette promotion est une décision unilatérale de l’enseigne.  Nous regrettons cette opération et ses conséquences », peut-on entendre.  L’association des fabricants alimentaires ANIA déplore également cette situation.

De plus, le timing de l’action est également mal choisi puisque le gouvernement français vient de s’engager à lutter contre la guerre des prix et à limiter les ristournes à maximum 34% du prix d’achat du retailer.  Le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a déjà exprimé son indignation et parle de dévalorisation.  La DGCCRF (la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et la Répression des Fraudes) va mener une enquête.  Et l’organisation des consommateurs CLCV avertit les consommateurs de promotions frauduleuses.  Bref, le sujet est plus que jamais d’actualité …

Par souci de clarté, ces promotions ne sont pas valables dans les magasins belges d’Intermarché, et ce jusqu’à nouvel ordre.  Même si, chez nous, les mousquetaires ne sont pas en reste en ce qui concerne les promotions.

Source: Retaildetail

Voulez-vous aussi votre logo sur notre site et recruter on-line? Contactez nous!