News

Les substituts de viande ont le vent en poupe

Les substituts de viande ont le vent en poupe

Ces trois dernières années, la vente de substituts de viande a augmenté de pas moins de 40%.  Depuis, un quart des ménages belges achète de temps en temps un substitut de viande et l’offre de ces produits s’est fortement diversifiée.

Une offre accrue

 « L’offre de produits végétariens a énormément progressé ces dernières années », confirme Nena Baeyens de l’organisation végétarienne EVA au journal De Standaard.  « L’espace que les supermarchés y consacrent, est en croissance rapide.  Les grandes entreprises prennent également le train en marche, comme le producteur de viande Aoste qui est le premier à lancer une gamme de charcuterie végétarienne. »

Il n’est donc pas étonnant que les supermarchés veuillent consacrer davantage d’espace commercial aux substituts de viande : l’année dernière, le chiffre d’affaires de l’alimentation végétarienne chez Carrefour a augmenté de 25%.  Cette année, le groupe s’attend également à une forte croissance dans ce domaine.  « Parce que les gens sont de plus en plus nombreux à remplacer la viande et le poisson par des produits végétariens.  Il y a quelques années, nous pensions que ce n’était que les végétariens qui achetaient les produits végétariens.  Aujourd’hui, nous misons sur tout le monde », explique le porte-parole Baptiste Van Outryve.  Même son de cloche chez Delhaize : le chiffre d’affaires des produits végétariens y a progressé de 10%, les produits végétaliens y ont même enregistré une croissance de 20%.

D’autre part, les petites entreprises profitent également de cette montée en puissance du végétarisme.  Le bénéfice de De Hobbit, une entreprise qui produit de l’alimentation végétale, a triplé au cours des six dernières années.  Chez Vers et Veggie, des entreprises qui produisent des repas végétariens, le bénéfice a même été multiplié par vingt en quelques années.

 

Source : Retail Detail

Voulez-vous aussi votre logo sur notre site et recruter on-line? Contactez nous!